Les Anges de la Kabbale

  

 

La Kabbale, qui se caractérise par une recherche de correspondances entre toutes les parties de l’univers et toutes les traditions humaines, a établi une corrélation entre les sphères, dites planètes au sens ancien, les anges, leur fonction cosmique, les points de l’espace et les opérations de l’esprit :

Soleil Mikaël éclairer le monde Zénith volonté

Lune Gabriel donner la force de Nadir imagination l’espoir et des rêves

Mercure Raphaël civiliser Centre mouvement et intuition

Vénus Anaël aimer Ouest amour et relations

Mars Samaël détruire Sud action et destruction

Jupiter Zachariel organiser Est jugement et direction

Saturne Oriphiel surveiller Nord patience et persévérance

 

Selon une tradition juive rapportée par le midrash Beréshit Rabbah, l’attribution de noms personnels aux anges aurait été importée de Babylonie. Il est certain que le chiffre 7, si cher aux apocalypses juives, est babylonien : il vient du culte des 7 planètes dans lesquelles on voyait des divinités contrôlant la vie des hommes et des nations. L’identification des étoiles et des corps célestes aux êtres angéliques et le culte qu’on leur rendait s’enracinent en des systèmes aussi bien babyloniens que perses.

La tradition hébraïque attribuait à 4 archanges un point cardinal : à Uriel le Nord, à Raphaël l’Est, à Mikaël le Sud et à Gabriel l’Ouest.

Selon la mystique juive, la Kabbale a été donnée à Adam par l’ange Raziel, le régent des Chérubins. Elle est également une partie des lois reçues par Moïse, qui a été transmise oralement.

En étudiant le passage 19,21 de l’Exode, les anciens kabbalistes ont pensé découvrir le nom des 72 génies des hiérarchies célestes. La tradition chrétienne a réparti ces anges en 9 chœurs. 

 
Retour page précédente
© Décembre 2013
Créer un site avec WebSelf