Chiromancie ou Chiroscopie

  


Art de dire la bonne aventure par l'inspection des lignes de la main. Cette science que les bohémiens ont rendue célèbre est, dit-on, très ancienne.

 

Histoire (d’après le Dictionnaire infernal 1863)

On s'est moqué avec raison des borborites, secte hérétique des premiers siècles de l'Église, qui disaient que la main est toute la civilisation de l'homme ; que sans la main l'homme ne serait qu'un cheval ou un bœuf ; que l'esprit ne serait bon à rien avec des pieds fourchus ou des mains de corne ou des pattes à longues griffes. Ils faisaient un système d'origines ; ils contaient que l'homme, dans le commencement, n'avait que des pattes comme les chiens ; que tant qu'ils n'eurent que des pattes, les hommes comme des brutes, vécurent dans la paix, l'heureuse ignorance et la concorde ; mais, ajoutaient-ils, un génie prit les hommes en affection et leur donna des mains. Dès lors nos pères se trouvèrent adroits ; ils se firent des armes, ils subjuguèrent les autres animaux, ils imaginèrent, ils produisirent avec leurs mains des choses surprenantes, bâtirent des maisons, taillèrent des habits et firent des peintures. « Otez à l'homme ses mains disaient-ils, et avec tout son esprit, vous verrez ce qu'il deviendra. » De nos jours bien que la loi de l'égalité soit si vantée, elle a échoué dans nos mains. La main droite se croit bien au-dessus de la main gauche ; c'est un vieux préjugé qu'elle a de temps immémorial. Aristote cite l'écrevisse comme un être privilégié, parce qu'il a la patte droite beaucoup plus grosse que la gauche. Dans les temps anciens, les Perses et les Mèdes faisaient comme nous leurs serments de la main droite. Les africains regardent la main gauche comme la servante de l'autre ; elle est, disent-ils, faite pour le travail, et la droite seule a le droit de porter les morceaux à la bouche et de toucher le visage. Un habitant du Malabar ne mangerait pas d’aliments que quelqu'un aurait touchés de la main gauche. Les Romains donnaient une si haute préférence à la droite que, lorsqu'ils se mettaient à table, ils se couchaient toujours sur le côté gauche, pour avoir l'autre entièrement libre. Ils se défiaient tellement de la main gauche, qu'ils ne représentaient jamais l'amitié qu'en la figurant par deux mains droites réunies. Chez nous, toutes ces opinions ont survécu. Les gens superstitieux prétendent même qu'un signe de croix fait de la main gauche n'a aucune valeur.

Puisqu'on attache à la main une si juste importance, on doit voir sans surprise que des savants y aient cherché tout le sort des hommes. On a écrit d'énormes volumes sous le titre de chiromancie ou divination par la main. Cette science présente une foule d'indices qui sont au moins curieux ; c'est la science des bohémiennes. De tout temps, dit-on, l'homme fut de glace pour les vérités et de feu pour les mensonges ; il est surtout ami du merveilleux. Voici les principes de l’art de dire la bonne aventure dans la main, science célèbre parmi les sciences mystérieuses, appelée par les adeptes de Chiromancie, Xeiromancie et Chiroscopie.

 

Composition de la main

Il y a dans la main plusieurs parties qu'il est important de distinguer :

ͽ         la paume ou dedans de la main,

ͽ         le poing ou dehors de la main lorsqu'elle est fermée,

ͽ         les doigts,

ͽ         les ongles,

ͽ         les jointures,

ͽ         les lignes

ͽ         les montagnes.

Il y a cinq doigts :

ͽ         le pouce,

ͽ         l'index,

ͽ         le doigt du milieu,

ͽ         l'annulaire,

ͽ         l'auriculaire ou petit doigt.

Il y a quinze jointures :

ͽ         trois au petit doigt,

ͽ         trois à l'annulaire,

ͽ         trois au doigt du milieu,

ͽ         trois à l'index,

ͽ         deux au pouce

ͽ         une entre la main et le bras. 

 
 
Vign_Fait_0_La_Chiromancie
 
Retour page précédente
© Décembre 2013
Créer un site avec WebSelf