Cleidomancie ou Cleidonomancie

 

Divination par le moyen d'une clef.

 

Méthodes

1) Utilisée pour découvrir l'auteur d'un vol ou d'un meurtre :

ͽ         on tortillait autour d'une clef un billet contenant le nom de celui qu'on soupçonnait ;

ͽ         puis on attachait cette clef à une Bible, qu'une fille vierge soutenait de ses mains.

ͽ         Le devin marmonnait ensuite tout bas le nom des personnes soupçonnées et on voyait le papier tourner et se mouvoir sensiblement.

2) 2ème méthode :

ͽ         on attache étroitement une clef sur la première page d'un livre ;

ͽ         on ferme le livre avec une corde, de façon que l'anneau de la clef soit dehors ;

ͽ         la personne qui a quelque secret à découvrir par ce moyen pose le doigt dans l'anneau de la clef, en prononçant tout bas le nom qu'elle soupçonne.

ͽ         S'il est innocent, la clef reste immobile ;

ͽ         s'il est coupable, elle tourne avec une telle violence qu'elle rompt la corde qui attache le livre.

3) 3ème méthode

ͽ         Doit être pratiquée lorsque le Soleil ou la Lune est en Vierge.

ͽ         On inscrit le nom de la personne présumée coupable sur un bout de papier, qu'on fixe à la clef.

ͽ         Puis la clef doit être liée à la Bible par une corde ou ficelle, et les deux devraient être placés juste au-dessus et tout près de l'ongle de l'annulaire de la main gauche d'une jeune fille vierge.

ͽ         À ce moment, celle-ci doit réciter doucement et par trois fois, cette petite prière: « Exurge Domine, adjuva nos et redime nos propter nomen sanctum tuum » (ce qui donne en traduction libre : Viens Seigneur, nous aider et nous racheter par ton Saint Nom).

ͽ         Selon que la clef et le livre tourne ou est stationnaire, le nom mentionné doit être considéré comme bon (ne bouge pas - non coupable) ou mauvais (la clef ou le livre tourne - coupable).

4) 4ème méthode

ͽ         Placer la clef de la porte qui donne sur la rue (la clef de votre maison), dans la page du cinquantième psaume.

ͽ         On ferme alors le volume, en le fixant très solidement avec la jarretière d'une femme. Le Livre est alors suspendu à un clou.

ͽ         On dit qu'il tournera lorsque le nom du voleur sera mentionné.

5) 5ème méthode

ͽ         Deux personnes suspendent la Bible entre eux, en tenant l'anneau de la clef — qui elle-même est liée à la Bible par une corde — à l'aide de leurs deux index, en faisant bien sûr une pression opposée chacun de leur côté.

ͽ         Les personnes présumées coupable d'un quelconque crime sont alors nommées tout à tour ;

ͽ         Si quelqu'un se trouve coupable de quelque vol ou autre crime, la Bible est alors censée tourner à la mention de son nom.

6) 6ème méthode pour découvrir plusieurs présumés coupables.

ͽ         On attachait une clef à la Bible, qu'on installait sur une table en laissant la clef suspendue par un fil.

ͽ         Puis placé devant la Bible, un devin marmonnait tout bas le nom des personnes soupçonnées.

ͽ         Il semble qu'alors l'on voyait soit le papier tourner et se mouvoir sensiblement, soit la clef tournoyer sur elle-même, lorsque le nom du coupable était prononcé.

7) 7ème méthode

ͽ         Attacher étroitement une clef sur la première page de l'Évangile de Saint-Jean mais de telle façon que l'anneau de la clef reste en-dehors de la Bible.

ͽ         La personne qui a quelque secret à découvrir par ce moyen, pose le doigt sur l'anneau de la clef, en prononçant tout bas le nom de la personne soupçonnée.

ͽ         S'il est innocent, la clef reste immobile à ce qu'on dit ;

ͽ         S'il est coupable, la clef tourne et parfois avec une telle violence dit-on, qu'elle peut même rompre la corde la tenait attachée au Livre divin.

8) Les Cosaques et les Russes emploient souvent cette divination, mais ils mettent la clef en travers et non à plat, de manière que la compression lui fait faire le quart de tour. Ils croient savoir par là si la maison où ils sont est riche, si leur famille se porte bien en leur absence, si le père vit encore, etc. Ils font usage surtout de cette divination pour découvrir les trésors. On les a vus plusieurs fois en France recourir à cet oracle de la clef sur l'Évangile de saint Jean durant l'invasion de 1814.

9) 9ème méthode : pour connaître le sexe d'un enfant à naître.

ͽ         Le devin devait tenir une clef serrée entre ses deux mains de façon à ce qu'elle soit totalement cachée aux regards : l'anneau de la clef se trouvant au creux d’une main, tandis que l'autre moitié de la clef est au creux de l’autre main.

ͽ         Ensuite on fait frapper du doigt par une future maman l’une des mains afin qu'ainsi elle la désigne.

ͽ         La convention dit que le côté mâle de la clef indique que l’enfant sera du sexe masculin et que le coté de l’anneau de la clef indique une fille.

10) 10ème méthode : découvrir qui doit être son amant(e) ou amoureux(se).

ͽ         La personne qui questionne tient le livre (Bible ou autre livre), où liée par une corde, une clef y est suspendue.

ͽ         Lorsque le bon nom de la personne qui sera l'élu(e) de son cœur est mentionné ou lorsque les bonnes lettres de ses initiales sont prononcées, le livre et/ou la clef doivent en principe bouger ou se déplacer dans les mains de la personne qui les tient.

 
Retour page précédente
© Décembre 2013
Créer un site avec WebSelf