Olgoï Khorkhoï

 

Ver géant cryptide de Mongolie.

L'olgoï khorkhoï (du khalkha алгой хорхой, "ver intestin"; à prononcer olgoye ror-roye) serait un ver géant vivant en Mongolie dans le désert de Gobi. Il doit son nom à sa ressemblance avec un intestin de vache.

L'olgoï khorkhoï est très présent dans la tradition mongole, qui le décrit comme une sorte "d'intestin vivant", de couleur rouge, d'une longueur d'environ 60 à 90 cm et épais comme un bras humain (diamètre d'environ 20 centimètres). Ni tête, ni pattes ne sont visibles. Il vivrait la plupart du temps sous terre, et ne sortirait à l'air libre qu'en de très rares occasions au début de l'été. L’animal se déplacerait en glissant tel un serpent ou en s’enroulant sur lui-même.

L'animal serait également venimeux, toujours selon cette même tradition, et aurait la capacité de tuer les êtres humains et les animaux à distance, ce qui lui permettrait de se défendre et de se nourrir, d’autres disent qu’il tue par décharge électrique. En partie pour cette raison, il est l'objet d'une crainte superstitieuse de la part des bergers mongols. Selon l'herpétologue belge Olivier Pauwells, Olgoï-Khorkhoï serait un serpent du genre Eryx. Les cryptozoologues imaginent que l’animal peut produire lui-même son poison ou l’obtenir par ingestion d’une plante. Il est beaucoup plus probable que l'animal soit inoffensif, mais le frottement avec le sol sec du désert pourrait leur conférer une charge électrique de plusieurs centaines de volts, capable de tuer quelqu'un.

On ne dispose à l'heure actuelle d'aucun indice ni d'aucun témoignage fiable permettant de laisser penser qu'il existe réellement. La tradition orale mongole et quelques très rares témoignages sont la seule chose sur laquelle peuvent se baser les enquêteurs.

Cependant cette absence de preuves pourrait facilement s'expliquer par le fait que l'olgoï khorkhoï est un animal de mœurs très discrètes, vivant dans l'un des plus grands déserts mondiaux.

L'olgoï khorkhoï est mentionné par de nombreux chercheurs et aventuriers occidentaux ayant visité la Mongolie (Andrews, 1926 ; Efremov, 1958 ; et surtout le tchèque Ivan MacKerle qui l'a beaucoup étudié dans les années 90), mais aucun d'entre eux n'a jamais réussi à l'apercevoir ni à ramener une quelconque preuve de son existence. La réalité de l'olgoï khorkhoï reste donc encore très hypothétique à ce jour.

Différentes hypothèses ont été proposées pour l'identifier. L'olghoï khorkhoï pourrait être :

  • un serpent fouisseur, semblable aux boas des sables du genre Eryx ;
  • une espèce de ver inconnu, bien que la taille et l'épaisseur de l'olgoï khorkhoï ne vont pas dans le sens d'un animal invertébré ;
  • une espèce inconnue d'amphisbène, des reptiles fouisseurs sans pattes. La description de l'olgoï khorkhoï correspond bien à celle de ces animaux encore méconnus, mais ceux-ci sont cependant absents du continent asiatique.

Le pouvoir mortel de l'olgoï khorkhoï n'est pas encore élucidé : possède-t-il la capacité d'envoyer des décharges électriques, ou sécrète-t-il un venin qu'il peut projeter sur plusieurs mètres ? A moins que ce mystérieux pouvoir ne soit qu'une exagération de la tradition mongole ?

Source :

Wikipedia

http://www.paranormal-encyclopedie.com/wiki/Articles/Olgo%ef_Khorkho%ef

Vign_Fait_Mong_Olgoi_khorkhoi
 
Retour page précédente
© Décembre 2013
Créer un site avec WebSelf