La Flore du royaume de Féerie


 Les plantes ici énumérées sont, pour la plupart, sauvages. Cela ne veut pas dire, pour autant, que les pleuples de Féerie dédaignent celles qui sont cultivées dans nos jardins !

 

Les Fleurs


 

La campanule sauvage
Les Écossais lui donnent le nom de "Cloches des Morts" car celui qui entend teinter la campanule, entend le glas de ses funérailles. La campanule est une des fleurs magiques aux pouvoirs les plus grands et il est extrêmement risqué de se trouver dans une forêt semée de campanule - car c'est le lieu d'élection où agissent les charmes et les enchantements des Elfes.


L'herbe de St-Jacques
C'Est la fausse ivraie servant de monture aux esprits. Au 17ème siècle, John Aubrey affirma qu'il fallait prononcer les mots magiques "cheval chevesse" pour que s'envolent ces plantes.


La Jar-Tsvet
Ou Fleur de feu. C’est une fleur fantastique qui fleurit la nuit de Koupalo. Elle s'ouvre avec un bruit de tonnerre et éclot en un feu bleu ou doré. En même temps, les trésors cachés dans la terre sortent et scintillent comme les flammes bleuâtres. Cette fleur ne se montre qu'un seul instant et ensuite disparaît. Celui qui arrive à la cueillir acquiert le savoir de tout ce qui est caché, mais c'est une tâche difficile, parce que des forces maléfiques empêchent de s'en approcher. Cette fleur protège contre les tempêtes, le feu, le tonnerre, et ouvre toutes portes et serrures. Elle permet de trouver les trésors et voir tout ce qui est caché dans les profondeurs de la terre. Le possesseur de la Jar-Tsvet connaît le passé, le présent et le futur. Il lit les pensées des gens et comprend la langue des plantes, des oiseaux et des animaux. Il peut faire tomber amoureux de lui n'importe quelle fille ou garçon et devient invisible quand il le veut.


Le millepertuis sauvage
Cette plante est d'autant plus efficace contre les charmes qu'elle protège directement de l'influence des Elfes. Le millepertuis, symbole solaire comme la marguerite, est largement employé dans les fêtes païennes de la St-Jean, à la fois comme protection et comme herbe médicinale.


La pensée sauvage
La petite fleur de l'Ouest était employée en Orient comme philtre d'amour. Celles qui fleurissent en l'Angleterre est la Viola tricolore, appréciée tout autant par les humains que par les Fées. Dans la campagne ou lui connaît des surnoms multiples (l'amuse cœur, la rose-coq, trois-têtes-sous-un-chapeau, l'amour fainéant). Le doux cœur était le surnom le plus commun.


Les primevères sauvages
Les primevères se targuent d'un pouvoir sans égal : elles rendent visible l'invisible. Manger des primevères est le moyen infaillible de voir des esprits. Lorsqu'on touche la pierre des Fées avec un bouquet fait d'un certain nombre de primevères, on s'ouvre le chemin vers Féerie et ses richesses, mais celui qui se trompe de nombre, provoque sa ruine. Les primevères ont des fleurs jaunes, blanches ou mauves qui fleurissent au printemps.


Le coucou ou Primevère officinale
Ses fleurs qui, ont toujours été le lien entre le monde des humains et celui des esprits, sont aussi le domaine spécial des Fées. Elles aiment et protègent tout particulièrement les coucous, qui ont le pouvoir d'indiquer l'or caché des esprits. Dans l'ouest de l'Angleterre, on les appelle les clefs de Culver (les clefs qui ouvrent le chemin du trésor).


Le thym sauvage
Les abeilles, que l'on croit être les messagères des Dieux, ont un goût tout particulier pour cette plante. Pour voir les Fées, il faut concocter un breuvage où l'on met du thym sauvage "d'où on cueillera le bout sur le flanc d'une colline fréquentée par les Fées, avec l'herbe qui forme le trône de ces créatures."
Il est dangereux d'introduire du thym sauvage dans la maison, de même que toute autre fleur prisée par les Fées.

 

Les Arbres

 

Le bouleau
On appelle l'esprit du bouleau "celui qui a la main blanche". Quand cette main touche la tête, elle y laisse une marque d'un blanc cru et provoque la folie ; quand elle touche le cœur, c'est signe de mort.


Le frêne
Les druides fabriquent leurs bâtons en rameaux de frêne. De plus cet arbre a des vertus curatives. Dans l'ancienne pratique homéopathique, les enfants aux membres faibles devaient passer au travers de frênes fendus en deux qu'on liait ensemble. Si l'arbre repoussait avec vigueur l'enfant était guéri.


Le sorbier
Le sorbier est lui aussi considéré utile contre les mauvais esprits :

"Rouge fil du sorbier
Fait courir les sorciers."

On se sert du bois du sorbier pour faire des barattes afin d'éviter que les Fées ou les sorcières ne jettent le mauvais œil sur le beurre. Un cheval ensorcelé peut toujours être calmé par un fouet de sorbier. Le "sorbier volant" c'est-à-dire un arbre dont les racines ne poussent pas dans le sol mais dans une faille rocheuse ou dans les branches d'un autre arbre, par exemple, est considéré comme le plus efficace. Les druides utilisent le sorbier pour établir leurs oracles. En enflammant ses branches on conjure les esprits. On demande des réponses aux questions en répandant des baies de sorbier sur des peaux de taureaux qu'on vient d'écorcher.

 

Les champignons


 

Beaucoup de récits et de chants populaires associent le Petit Peuple des collines aux champignons, dont la soudaine apparition et la croissance rapide ont toujours semblé étranges aux humains. Le champignon le plus souvent associé aux esprits est l'Amanite Tue-Mouche, rouge, vénéneux et hallucinogène. Les Vikings ingéraient ce champignon magique pour atteindre la rage guerrière qu'ils appelaient " Bersek ". Mais beaucoup de champignons portent dans leurs noms la marque de leur appartenance à Féerie : le bâton jaune des Fées, le chapeau du Lutin, la casquette de Nain et la selle de Dryade, entre autres.

 
Retour page précédente
 
Vign_campanule

Campanule sauvage

 
Vign_herbe_de_saint_jacques

Herbe Saint-Jacques

 
Vign_jartsvet

Jar-Tsvet

 
Vign_millepertuis-sauvage-0641

Millepertuis sauvage

 
Vign_pensee-sauvage_viola_tricolor

Pensée sauvage Viola tricolor

 
Vign_primeveres-sauvages

Primevère sauvage

 
Vign_primula_veris_coucou_primevere_officinale

Coucou ou Primevère officinale

 
... Pour la suite de la galerie de photos 
© Décembre 2013
Créer un site avec WebSelf