La baguette

  


Doit être confectionnée par la sorcière. Elle devra être parfaitement droite et de la longueur de l’avant-bras. Elle doit être taillée d’un seul coup, dans du sureau, du saule, du chêne, du pommier, du pêcher, du noisetier, ou dans du cerisier..., généralement de juin à juillet, trois jours après la nouvelle lune, à minuit lorsque la sève s’arrête de couler dans l’arbre. Ensuite, il faut préparer la branche en y introduisant un fil de cuivre chauffé et la laisser sécher pendant une lunaison, puis arrondir ses extrémités. Pour finir, il faut y insérer une longue aiguille aimantée en recourbant les deux bouts. Elle devra être conservée à l’abri des regards qui pourraient lui ôter son pouvoir et dans le plus grand secret. Elle pourra être enfermée dans un linge neuf violet, blanc ou gris bleu.

Elle est l’un des principaux outils magiques. Elle est utilisée comme instrument d’invocation dans les rites magiques et religieux. Quelquefois, la baguette sert également à canaliser l’énergie, à dessiner des symboles magiques ou un cercle sur le sol, à indiquer la provenance d’un danger lorsqu’on la fait reposer en équilibre sur la paume ou sur le bras du sorcier, ou même à remuer le contenu du chaudron.

 

Méthodes de Fabrication de la Baguette et du Bâton


Comme dit dans la page sur les outils sorciers, la baguette peut être faite dans n'importe quel bois à fibres longues et continues, sauf les résineux. Chaque bois ayant une correspondance planétaire et symbolique propre, vous devrez choisir le bois en fonction de l'usage que vous ferez de votre baguette, mais aussi en fonction de la façon dont vous voulez la fabriquer. Voici quelques uns des bois les plus connus et le type de Baguette qui y correspond :


        Sureau : le plus utilisé et le plus réputé, sert à fabriquer des Baguettes pour tout type de rituel

        Noisetier : le plus courant après le Sureau, sert à faire des Baguettes pour la magie "blanche" et les rituels lunaires, ainsi que les baguettes de sourcier (on l'appelle aussi Coudrier).

        Aulne : excellent pour fabriquer des Baguettes pour tous usages

        Bouleau : sert à fabriquer des Baguettes pour les rituels de guérison et la magie "blanche".

        Chêne : sert à faire des Baguettes pour les rituels druidiques et la magie solaire.

        Amandier : sert à fabriquer des Baguettes pour les rituels de chance.

        Saule : sert à faire des Baguettes pour les rituels dédiés à la Lune.

        Erable : sert à fabriquer des Baguettes pour les rituels de prospérité, de protection et d'amour.

        Peuplier : sert à faire des Baguettes pour les rituels de chance et de richesse.

        Orme : sert à fabriquer des Baguettes pour les contresorts et les rituels de protection.

        Sorbier : sert à faire des Baguettes pour les rituels de protection.

        Asphodèle : sert à fabriquer des Baguettes pour les évocations

        Charme : sert à faire des Baguettes très utiles pour la recherche de sources

 

Dans les méthodes de fabrication que je vais vous exposer ci-après, seul le Sureau pourra être utilisé pour les méthodes incluant l'introduction d'une tige de métal au cœur de la baguette, ou le creusement de la moelle afin d'introduire des condensateurs ou autres objets. Pour les baguettes "simples" tous les bois sont utilisables. En effet, seul le Sureau possède une moelle assez souple et fragile pour être enlevée facilement.

Pour la cueillette, certains recommandent de prendre une branche déjà tombée à terre, mais il peut arriver que vous ne trouviez pas à terre une branche assez droite ou assez longue pour faire votre baguette. En effet il vous faudra une branche relativement droite, dont la longueur sera égale à celle allant de votre coude à l'extrémité de votre majeur, et dont la grosseur sera d'un à deux doigts (comptez deux doigts si vous devez introduire un condensateur à l'intérieur). Si vous ne trouvez pas une branche par terre, il vous faudra en couper une soit avec votre Bolline, soit avec votre Athamé, si vous l'utilisez aussi comme Bolline. Personne ne s'accorde sur la période à laquelle il faut couper la branche (certains disent au printemps, d'autres en été, personnellement je pense que les mois de mai-juin-juillet me semblent les plus appropriés), mais tous s'accordent sur le fait qu'il faut la couper en Lune ascendante, et qu'il faut le faire à minuit ou à midi vrai, ou bien au lever ou au coucher du soleil, c'est-à-dire à une heure fortement chargée sur le plan magique. Si c'est pour un Bâton, il faudra que sa longueur soit égale à votre hauteur à laquelle vous ajouterez la longueur qui se trouve entre votre pouce et votre auriculaire lorsque vos doigts sont écartés. Pour le Bâton, seule la première méthode que je donnerai sera applicable, les autres ne s'appliquent qu'à la Baguette.


1ère Méthode : la Baguette Simple

 

Il s'agit de la Baguette la plus simple à fabriquer, puisqu'elle n'est constituée que de bois. Une fois votre branche ramassée ou coupée, vous devrez enlever les noeuds et les rameaux avec votre couteau, puis ôter son écorce doucement avec du papier émeri de grain moyen puis fin. Pendant toutes ces opérations gardez votre intention de fabriquer votre Baguette constamment à l'esprit, cela commencera à charger votre baguette dès sa fabrication. Dans certaines traditions Wicca la Baguette doit être sculptée en forme de phallus pour un homme, et en forme de cavité pour une femme (cf. schémas ci-contre).

Vous pouvez ensuite graver votre nom en runes ou autre alphabet magique, et d'autres symboles comme le pentagramme ou l'hexagramme (mais pas trop sinon votre Baguette ressemblera à une Baguette de carnaval). Ensuite vous devrez laisser sécher votre Baguette à l'ombre, et une fois sèche et consacrée (le rituel de consécration sera donné dans une autre page) la ranger dans un coffre ou un tiroir en l'enveloppant dans un tissu en fibre naturelle.


2ème Méthode : la Baguette avec Tige de Cuivre


Cette méthode ne s'utilise qu'avec du Sureau, d'une épaisseur de deux doigts. Une fois votre branche débarrassée des rameaux et de son écorce, et gravée selon vos souhaits, vous prenez une tige de cuivre que vous faites chauffer (protégez vos mains avec des gants à four), et introduisez cette tige de cuivre dans votre branche de Sureau en détruisant doucement la moelle jusqu'au bout. Ensuite vous laissez sécher votre branche pendant une lunaison, puis vous arrondissez les deux extrémités en forme de demi-sphères grâce à du papier émeri. Ensuite vous introduisez doucement une tige de cuivre de 4 à 5 mm de diamètre dans le trou, que vous arrondissez aux extrémités afin que celles-ci s'accordent avec celles du bois. Une variante de cette méthode consiste à introduire la tige de cuivre chauffée, à la laisser dans la Baguette, et à la couper à quelques millimètres des extrémités.


3ème Méthode : la Baguette à Condensateur


Ce type de Baguette est très spécialisé, puisque la Baguette sera alors en correspondance avec le condensateur fluidique qui aura été introduit à l'intérieur. Comme pour la deuxième méthode, le seul bois utilisable est le Sureau. Une fois le Sureau évidé grâce à la tige de cuivre, on bouche une des extrémités avec de la cire, puis on introduit le condensateur, et on bouche la deuxième extrémité comme la première.

Il existe plein d'autres recettes de fabrication de Baguettes. Nul besoin que votre Baguette ressemble à une Baguette de carnaval pour qu'elle soit efficace, bien au contraire. L'important est que votre Baguette soit en accord avec vous, donc faites la au feeling.

 

Fabriquer vos baguettes magiques

Il existe bien sûr certains magasins spécialisés où vous pourriez acheter l'oeuvre, souvent coûteuse, d'un artisan, mais cette baguette ne serait qu'une décoration, car le pouvoir d'une baguette provient du travail que vous y mettez et de l'énergie que vous dépensez lorsque vous la créez.

 

1 - La baguette traditionnelle

La baguette traditionnelle est fabriquée à partir d'une fine branche d'arbre, elle représente l'élément du feu et symbolise la force, la conviction, la volonté ainsi que le pouvoir de la sorcière ; cependant, lors des cérémonies, elle représente l'élément de l'air. Elle sert à tracer les symboles magiques sur le sol ou, dans les airs, à diriger les énergies et à brasser les potions magiques du chaudron. La baguette traditionnelle est d'une longueur de 21 pouces, elle doit être fabriquée par la personne qui s'en servira à partir d'une branche d'arbre trouvée par terre, dans votre cour, dans un parc, ou dans un bois. Cette recherche s'effectue en solitaire, et lorsque vous vous apprêtez à partir en quête d'une branche que vous transformerez en baguette, vous devez vous recueillir quelques minutes et demander à la déesse et aux esprits des bois qu'ils vous conduisent vers la branche appropriée à l'utilisation dont vous en ferez.

Comme je l'ai dit, il est préférable de choisir une branche déjà tombée c'est un cadeau, mais comme, il faut reconnaître que dans certains cas cela peut s'avérer impossible. Si vous devez couper la branche d'un arbre, faites-le cependant avec un sécateur ou, un couteau bien aiguisé, il faut montrer du respect pour l'arbre et casser une branche n'est pas appropriée ; en couper plus qu'il n'en faut est aussi une faute.

Une fois que vous avez trouvé votre branche, vous devez remercier l'arbre, duquel elle provient, pour ce merveilleux cadeau ; vous devez également remercier les Esprits des bois pour l'aide. Dans certaines traditions, il est de coutume de laisser, en signe de gratitude, un morceau de pain au pied de l'arbre.

Maintenant que vous avez votre baguette, vous devez vous débarrasser des petites branches, de l'écorce et de toutes ses feuilles. Pour ce faire, utiliser un papier sablé fin avec lequel vous frotterez doucement et lentement la branche, jusqu'à ce que la surface soit complètement nettoyée. C'est un processus qui peut être relativement long, mais en agissant ainsi, méticuleusement, vous allez charger votre baguette d'énergie, car vous la transformez de simple branche en outil magique. Lorsque ce sera terminé, vous aurez d'ailleurs votre baguette personnelle.


2 - Quel bois utiliser

Chaque arbre est doté de propriétés inhérentes à son espèce, en voici quelques-unes afin de guider votre choix.

Le bouleau : Il est particulièrement efficace dans les rituels de guérison et de magie blanche.

Le chêne : Il sert spécialement à la pratique de rituels druidiques et de magie solaire.

Le saule : Il est habituellement réservé aux rituels à la lune.

L'érable : Il est tout particulièrement recommandé pour les rituels de prospérité et d'amour.

Le peuplier : Il est particulièrement efficace pour les rituels pour attirer la chance et la richesse.

L'orme : Il est conseillé pour la pratique des rituels de protection ou encore pour neutraliser les influences négatives.

Le noisetier : Il est souvent réservé pour les rituels de magie blanche.

© Décembre 2013
Créer un site avec WebSelf