Le druidisme

 

 

Selon le Lebor Gabala (Livre des Conquêtes), le druidisme a été inventé par les Partholoniens, arrivés en Irlande trois cent douze ans après le déluge et qui vont l’occuper pendant cinq mille ans. César aussi pense que le druidisme est originaire de l’île de Bretagne, puis s’est répandu en Gaule ; d’ailleurs il affirme que nombre d’étudiants vont se perfectionner là-bas.

Plus qu’une religion, au sens où nous le comprenons aujourd’hui, le druidisme est le fondement même de la civilisation celtique, et le règlement de l’ensemble de la société. Toute la vie des Celtes est sous le contrôle des druides.

Les Druides n'écrivaient pas, il ne nous reste donc que des textes Grecs ou Latins, des textes irlandais ou gallois (VIIIe/XVe siècle) qui décrivent principalement la mythologie celtique ainsi que les découvertes archéologiques pour re-découvrir la pensée et les croyances de nos ancêtres.

Le culte se pratiquait dans des aires sacrées appelées Nemeton en langue gauloise (et Nemed en gaélique), dont on trouve la trace, par exemple, dans le toponyme de la forêt de Nevet près de Locronan (Finistère), dont la Troménie, procession chrétienne, perpétue le souvenir d’une cérémonie druidique. Il est fort probable que des monuments mégalithiques, tels Carnac ou Stonehenge, aient été récupérés par les druides. Si, à l’origine, le Nemeton fut probablement un endroit ouvert, il a considérablement évolué, pour devenir un enclos, de forme généralement quadrangulaire, comprenant des édifices en bois et un puits à offrandes.

Les filid irlandais ont élaboré un système de notation, les ogam (système parfois appelé « écriture oghamique »), qui n’a jamais servi à la rédaction de textes, mais à des inscriptions funéraires (dont trois cents nous sont parvenues), ou incantatoires, gravées dans la pierre ou le bois. Attribué par la tradition à Ogme, le dieu de la magie et de l’éloquence, cet alphabet composé d’encoches et dérivé de l’alphabet latin en association avec des noms d’arbres, resta cantonné à l’Irlande, l’Écosse et le Pays de Galles.

Le druidisme est une école de magie très ancienne, probablement l'une des toutes premières développées. Celle-ci s'approche de l'élémentalisme du fait qu'elle permet également d'utiliser les éléments primaires et composites tel que la foudre ou la glace, mais elle diffère de celle-ci par la même occasion comme elle ne communique pas avec les arcanes pures. Le druide est au contraire en phase avec la nature, et peut ainsi manipuler les plantes et les végétaux, de même que communiquer avec ceux-ci. Ils sont généralement des botanistes de grands talents, capables de créer des baumes curatifs tout comme des poisons très puissants. Les druides sont capables de déclencher de véritables catastrophes naturelles, très puissantes mais néanmoins très difficiles à contrôler et peuvent ainsi blesser par mégarde leurs alliés ou eux-mêmes ainsi.

Le druidisme fut une exclusivité de la civilisation celtique et ne résista pas à la romanisation des zones où il était implanté en Europe, ni à la christianisation de l’Irlande.

 

Les différentes filiations

     La lignée des Druid Orders d'Angleterre créée à Londres en 1717 par John Toland dont seront issus : le Druid Order, l'Universal Druidic Order, l'Ancient and Archaeological Order of Druids, l'Order of Bards, Ovates and Druids (O.B.O.D.).

        La lignée des druides mutualistes franchement francs-maçons, créée par Henry Hurle en 1781 à Londres et comprenant les Ordres suivants: l'Ancient Order of Druids, l'United Ancient Order of Druids et l'International Grand Lodge of Druidism.

     La lignée des Gorseddau, en commençant par la Galloise, suivie de la Bretonne et de la Cornouaillaise, créée par le Gallois Edward Williams dit Iolo Morganwg en 1792 à Londres. Elle comprend la Gorsedd Beirdd Ynis Brydain, créée en 1855, la Breuriez Barzed Breiz, créée en 1901, la Breudeuriezh Drouized, la Barzhed hag Ovizion Breizh et la Gorseth Kernow (Gosedd de Cornouaille), créée en 1928.

     La lignée des Collèges des Gaules initiée en 1932 par Philéas Lebesgue issues de la lignée de la Gorsedd Galloise avec son Collège bardique des Gaules; en 1942, Collège des druides, eubages, bardes et ovates des Gaules ou simplement Collège druidique des Gaules (C.D.G.) initié par Paul Bouchet disciple de Philéas Lebesgue et le Collège d'Études Celto-druidiques initié par son fils René Bouchet en 1976.

        La lignée de la Kredenn Geltiek ou Croyance Celtique fondée en 1936 en dissidence avec la Gorsedd Bretonne.

     Les Reformed Druids of North America avec toutes ses ramifications telles Ar nDraoicht Féin, A Druid Fellowship, dont la fondation par Isaac Bonewits remonte à 1984 et The Henge of Keltria fondée en 1988 par Tony Taylor.

 

Source : Source : Wikipédia + http://www.carnutes.com/Druidisme.htm

© Décembre 2013
Créer un site avec WebSelf