Les objets mythiques d'Europe

 

Arc d'Apollon

Pouvait entraîner la mort mais aussi la famine et la peste. Sa sœur Artémis avait également un arc magique. Ensemble, les dieux jumeaux, pour punir Niobé qui avait défié leur mère Léto, massacrèrent de leurs flèches ses nombreux enfants, les Niobides.

 

Arc de Cupidon

Pouvait provoquer l'amour ou la haine de la première personne rencontrée après avoir été touchée, ses flèches étaient de plomb (désamour) ou d'or (amour). On ignore qui a fait l'arc lui-même, mais on sait que c'est Vulcain qui a fabriqué les flèches.

 

Ambroisie

Herbe qui donne l'immortalité aux Olympiens.

 

Angurva

Epée magique de Frithjof dans la mythologie nordique. Son nom signifie « le ruisseau de l'angoisse ». Elle porte des runes sur sa lame qui brillent fortement en temps de guerre et moins en temps de paix.

 

Answerrer (Voir Fragarach)

Son nom signifie « Celui qui répond ».

 

Armure d'Énée

Faite également par Héphaïstos à la demande de son épouse Aphrodite, mère d'Énée.

 

Armure de Beowulf

Faite par Weyland.

 

Balmung

(voir Gram).

 

Boîte de Pandore

Dans la mythologie grecque, contenant tous les maux de l'humanité. Initialement, elle s’appelait la boite d’Épiméthée, frère de Prométhée. Epiméthée, qui veut dire « réfléchit après coup », était lent d’esprit. Lorsque son frère Prométhée remit aux hommes le feu, les dieux décidèrent de se venger. Ni parvenant pas au combat, les Dieux décidèrent de biaiser et d'offrir à Epiméthée une femme Pandore (celle qui a tous les dons), la première femme humaine, et une jarre qui contenait tous les maux de la terre, sans l'en avertir toutefois. Prométhée supplia son frère de ne rien accepter des dieux, prévoyant là une ruse, mais celui-ci ne l’écouta pas. Il prit la femme qu’il épousa et la jarre. Et comme il était lent d’esprit, il ne vit pas le piège et ouvrit cette dernière ; tous les maux alors se répandirent sur la terre pour châtier les hommes.

Par la suite, la civilisation grecque devenue fortement misogyne ne pouvant accepter que ce fut un homme responsable de cette « bêtise », transforma quelque peu l’histoire : la jarre fut remise à Pandore et non à Epiméthée, en plus du don de la curiosité donné par Héra (alors qu’elle les avait déjà tous !?) et qui donc l’ouvrit (oubliant ainsi le don d’intelligence !?).

 

Caducée

Attribut divin d'Hermès ou d’Asclépios constitué d'un bâton et de deux serpents enroulés.

 

Caladbolg ou Calacholg

Epée magique de Fergus Mac Roeg dans la mythologie celtique irlandaise. Son nom signifie « Dur tranchant ». C'est une épée de lumière qui inflige des blessures mortelles à ses ennemis, ce pourquoi on l'appelle aussi Claíomh Solais, ce qui signifie « épée de lumière » en irlandais. Elle fut amenée par les Tuatha Dé Danann, le peuple de Dana et constitue l'un de leurs trésors avec Fragarach. On l'appelle aussi l'épée de Nuada. La présence de Caladbolg dans plusieurs mythologies explique pourquoi elle porte autant de noms différents. Elle s'appelle aussi Caledfoulch ou Kaledfoulc'h, qui signifie « dur éclair », et prendra le nom de Kaletfwlch, en gallois et deviendra Excalibur dans la légende arthurienne. Le sens du nom est « foudre dure ». Tenue à deux mains, au moment de frapper l’ennemi, elle prend la dimension d’un arc-en-ciel. Elle peut alors araser les collines, passant au-dessus des armées. Lors de l’ultime bataille de la Táin Bó Cúailnge (« Razzia des vaches de Cooley »), Fergus attaque le roi d’Ulster Conchobar Mac Nessa et lui assène un coup si puissant qu’il fait « crier » son bouclier. Alors qu’il s’apprête à massacrer un grand nombre d’Ulates, il est ceinturé par Cormac Cond Longas qui le persuade de détourner sa fureur guerrière vers les trois collines qui se trouvent dans le marais. Depuis, les collines écimées portent le nom de « Chauves de Mide ». Le nom est à rapprocher d’une autre arme magique, la Gae bolga de Cúchulainn, le javelot-foudre. Il serait à l’origine de Caledfwlch, nom gallois d’Excalibur, l’épée du roi Arthur.

 

Ceinture d'Aphrodite

Elle a été fabriquée par Héphaïstos. Cette ceinture rend séduisante n'importe quelle femme qui la met. Aphrodite s'en sert pour séduire Héphaïstos quand elle lui est infidèle et il la pardonne toujours.

Char d'Apollon

Il marquait la course de l'astre solaire, mais c'est avant cela le char d'Hélios, dieu du Soleil, qui accepta à tort, de laisser Phaéton son fils le conduire une journée.

 

Char d'Aurore

Marquait la course de l'Aurore et précédant celui du Soleil.

 

Chaudron de Dagda

Un des cinq talismans Tuatha Dé Danann, symbolise la souveraineté, l’abondance et la résurrection.

 

Chaussures de Vidar

Magiques et totalement indestructibles.

 

Collier d'Harmonie

Fabriqué par Héphaïstos à l'intention d'Harmonie lors de son mariage avec Cadmos.

 

Collier des Brísingar

Collier de la déesse Freyja.

 

Corne d'abondance

Objet mythologique en forme de coquille de Triton, utilisé par Ploutos, le dieu grec de la Richesse et de l'Abondance.

 

Dáinsleif

Epée maléfique du roi Hedin dans la mythologie nordique, forgée par les Nains. Elle ne manque jamais sa cible et les blessures qu'elle cause ne guérissent pas. Elle doit causer la mort d'un homme chaque fois qu'elle est dégainée. Dáinsleif (« legs de Dáin » en vieux norrois) est l'épée du roi Högni selon le récit que fait Snorri Sturluson de la bataille connue sous le nom de Hjadningavíg (Skáldskaparmál, 50). Quand Hedin lui offre compensation pour avoir enlevé sa fille, Högni lui répond qu'il est trop tard, puisque Dáinsleif a été tirée. Forgée par des nains, elle doit causer la mort d'un homme chaque fois qu'elle est dégainée, comme Tyrfing. Elle ne manque jamais sa cible, et les blessures qu'elle cause ne guérissent pas.

 

Draupnir

Anneau du dieu Odin. Il se multiplie par 9 toutes les 9 nuits. C'est d'ailleurs un symbole de richesse inépuisable. Il a été forgé par les nains.

 

Egide

Bouclier semeur de panique fabriqué par Héphaïstos. Il appartient à Athéna ou à Zeus. Il ce pourrait qu'il y ait 2 égides : celle de Zeus est recouverte de la peau de la chèvre Amalthée et, en plus de répandre la panique, elle peut envoyer la foudre et le tonnerre quand Zeus la secoue; et celle d'Athéna est recouverte de la peau du géant Pallas et, en plus de répandre la panique, elle peut pétrifier ceux qui la regarde, c'est parce que la tête de Méduse est dessus.

 

Epée de Damoclès

Epée de Denys l'Ancien, tyran de Syracuse de la Grèce Antique qui fut maintenue simplement par un crin de cheval au-dessus de la tête de Damoclès pour lui montrer de façon concrète la dangerosité d'une situation.

 

Epée de Nuada

Voir Caladbolg.

 

Epée de vie de Freyr

Elle avait le pouvoir de combattre seule.

 

Foudre de Zeus

Arme fabriquée pour lui par les Cyclopes, ses oncles, et possédant trois éclairs : le premier pour avertir, le deuxième pour punir et le troisième, pour la fin des temps.

 

Fragarach

Epée de Manannan Mac Lir, gardien de l'île de Man. Nul ennemi ne peut survivre à ses morsures. Elle constitue l'un des trésors des Tuatha Dé Danann, le peuple de Dana avec Caladbolg.

 

Gae bolga

Lance magique de Cúchulainn dans la mythologie celtique irlandaise. Son nom signifie « javelot-foudre ».

 

Gáe Buide (“Lance Jaune”) et la Gáe Derg (“Javelot Rouge”)

Lances de Diarmuid Ua Duibhne, pouvant infliger des blessures dont nul ne pouvait guérir.

 

Gjallarhorn, lur (ancien instrument de musique scandinave)

Par lequel le dieu Heimdall envoie un message aux dieux d’Ásgard et aux mortels de Midgard.

 

Gram

Epée de Siegfried dans la mythologie nordique, grâce à laquelle il tue le dragon Fáfnir. On l'appelle aussi Balmung.

 

Gungnir

Lance du dieu Odin. Elle a la caractéristique de frapper toujours sa cible et de revenir à la main de celui l'a lancée.

 

Hrotti

Une des épées du trésor de Fáfnir que Siegfried prend comme butin, après l'avoir tué.

 

Hrunting

Une des 2 épées magiques de Beowulf.

 

Járngreipr

Gants de fer du dieu Thor.

 

Kunée d'Hadès

Créée par les Cyclopes, qui rend son porteur invisible. Hermès l'a emprunté pour tuer Hippolyte.

 

Lance d'Athéna

Lors du concours entre Athéna et Poséidon pour savoir à qui appartiendra la future ville d'Athènes, Athéna lança sa lance sur le sol, et un olivier est sorti de la terre, là où la lance a touché le sol.

 

Lance de Lugh

Objet légendaire druidique du dieu Lugh qui pouvait tuer n'importe qui d'un seul coup et transpercer jusqu'à 9 ennemis si elle était lancée.

 

Leochain

Une des épées magiques de Fergus Mac Roeg dans la mythologie celtique irlandaise.

 

Marteau d’Héphaïstos

Marteau avec lequel il forgeait toutes les armes dans Dieux.

 

Megingjord (« qui augmente la force »)

Ceinture portée par le dieu Thor qui lui donne la force de soulever son marteau Mjöllnir.

 

Mjöllnir

Marteau magique de Thor. Arme fabuleuse fabriquée par les nains Brokk et Eitri à la demande de Odin, ce marteau est capable de revenir à la main de son lanceur.

 

Næglind ou Nægling

Une des 2 épées magiques de Beowulf.

 

Naglfar

Bateau qui, dans la mythologie nordique, se détachera lors du Ragnarök, conduisant les géants au combat.

 

Nectar

Boisson des Olympiens.

 

Omphalos

Qualifié de « nombril du monde », pierre sacrée donnée par Rhéa à son époux Cronos afin que celui-ci ne dévore pas leur fils Zeus.

 

Orna

Epée de Tethra, un des chefs des Fomoires, et l'archétype des « épées chantantes », dans la mythologie celtique irlandaise. Dans le Lebor Gabála Érenn (Le Livre des Conquêtes de l'Irlande), elle est dérobée par Ogmios, un des Tuatha Dé Danann, le peuple de Dana, après la seconde bataille de Mag Tuired (Cath Maighe Tuireadh).

 

Pétase

Attribut divin d'Hermès constitué d'un chapeau ailé à bord large.

 

Pierre de Fal

Un des cinq talismans des Tuatha Dé Danann, symbolisant le pouvoir légitime et la royauté.

 

Pomme de discorde

Lancée par Éris (la Discorde) lors des noces de Thétis et Pelée aux trois déesses ; Héra, Athéna et Aphrodite.

 

Pommes d'or

Donnent l'immortalité aux dieux nordiques.

 

Ridill

Une des épées du trésor de Fáfnir que Siegfried prend comme butin, après l'avoir tué.

 

Sampo

Objet magique qui, dans la mythologie finnoise, assure la fortune à son propriétaire.

 

Sandales ailées

Attribut divin d'Hermès constitué d'une paire de sandales ailées lui permettant de voler de l'Olympe jusqu'à la Terre pour porter les messages divins.

 

Skidbladnir

Bateau appartenant à Freyr dans la mythologie nordique.

 

Thyrse

Bâton surmonté d'une pomme de pin et décoré de feuilles de lierre, attribut du dieu Dionysos, puis Bacchus. Dionysos s'en est servi pour tué le géant Eurytos. Les satyres et les ménades ont également un thyrse.

 

Trident de Poséidon

Avec lequel il frappe l'Acropole de la future ville d'Athènes, d'où il sort une source d'eau salée (ou un cheval, selon les traditions). Ce trident peut également faire des tremblements de terre quand on frappe le sol avec.

 

Tyrfing

Epée maudite possédée par Svafrlami dans la mythologie nordique.

 

Voile d'Ino

C'est un voile magique appartenant à la déesse Ino et qui protège de la douleur et de la mort quand il est mis sur la poitrine. Dans l'Odyssée, Ino a prêté son voile à Ulysse le temps que ce dernier arrive sur l'île des Phéaciens.

© Décembre 2013
Créer un site avec WebSelf