Créatures des champs et des vergers

 


Agathion
Esprit familier protéiforme de la Beauce, qui apparaît à midi.


Awd Goggie
Esprit des vergers vivant dans les troncs. Chipeurs de fruits verts, méfiez-vous, Awd Goggie veille et surveille, et il emportera les cueilleurs à l'autre bout du comté. Au moins, la colique sera évitée.


Chiche
Esprits qui vivent sur les bords de la route et dans les séchoirs à blé, et fêtent leurs noces quand le vent soulève les tourbillons de poussière sur les routes passantes. On envoie "chez les chiches" les gens désagréables ou ennuyeux. La tête du Chiche est de la taille d'un poing, son nez est long et mobile et, il ressemble à une figue. Une main serrée en poing avec le pouce passé entre l'index et le majeur ou montrer une figue est un geste insultant qui signifie en gros "tu n'auras que dalle".


Faudoux
Résultat du croisement de Caraquin, de chèvre et de bouc, le Faudoux ou Fouloux, est un nabiot sacripan des senâs (grenier à foin, du vieux français senail). Il mesure 24 centimètres et porte une sorte de chemise courte en fibre d'orties. Il habite des terriers d'herbes et des greniers du Centre de la France. Il se nourrit de baies, de fruits et de maïs. Très abondant aux temps anciens, il a pratiquement disparu de nos campagnes. La plupart du temps, il dort, paresse et agresse les faucheurs et moissonneurs.


Kornböcke
Sa taille varie de la coccinelle à la chèvre. Son aspect : Tous les génies des champs se ressemblent. Ils descendent du peuple Chèvre, des Sylvains, Satyres et Silènes, et si, de-ci de-là, quelques traits changent, ils se caractérisent par un museau épaté, des oreilles plus longues, un œil rouge, un pelage brunâtre, le front cornu, des pattes et sabots de chèvre. Ils portent dans l'ensemble l'empreinte du Pan géniteur mi-humain, mi-chèvre. Ils sont tous sont habillés de lin blanc. Le Pavaro porte un chapeau pointu, le Catez un bonnet de berger, le Pilwiz un feutre vert, le Lysgulbar une toque à pompons. En hiver, ils s'emmitouflent dans une pelisse à longs poils blancs. Le Pavaro a une faucille attachée à la cheville. Les Caraquins des Highlands arborent fièrement le plaid et ne se séparent jamais de leur dirk. On les trouve partout où il y a des cultures. Ils mangent surtout de la soupe au lait et aux céréales. Le Fulbuch scandinave, qui tourne dès le début de l'hiver autour des fermes, s'y invite le 23 décembre afin de gueuletonner. Ils ont gardé de leurs ancêtres un vif instinct amoureux et se reproduisent beaucoup. Les vieux mâles ont toujours une attirance pour les jolies Nymphes, les Fadettes et les jeunes paysannes du coin qu'ils enlèvent le soir, sur les chemins. Lorsqu'ils ne veillent pas sur les champs, on peut les voir chevaucher et courir dans le vent au sommet des vagues de seigle, d'avoine et de blé, si vite qu'ils laissent dans leur sillage de longues traînées lumineuses.


Lougovik
Esprit des près, le Lougovik est un petit homme vert vêtu d'herbes, fils du Polevik. Il court dans les près et attrape les oiseaux pour nourrir son père. Il se fâche si les gens ratent le moment propice pour commencer la fenaison, et alors, il fait tellement pousser l'herbe qu'elle devient difficile à couper, la dessèche et émousse les faux. Mais si les gens respectent ses règles, c'est un esprit bienveillant qui les aide à couper l'herbe.


Loup des blés et Chien des seigles
Esprits des champs qui prennent la forme d'animaux. Quand ils se déplacent, ils créent une longue ondulation dans les blés, comme le vent.


Parisette
Elle est adorable et agile, ses longs cheveux d'herbes sont piquetés de fleurs, ses yeux sont bleus. Souvent nue, la Parisette aime se parer de guirlandes de pétales et d'une cape en aile de papillon. Elle vit dans les forêts des pays tempérés, affectionne particulièrement les endroits tièdes et humides. Elle mange des fraises, des baies, des myrtilles, du pollen. C'est une joyeuse compagne de jeux pour les Elfes et les Nains.

 
Retour page précédente
© Décembre 2013
Créer un site avec WebSelf