Créatures des Forêts et des Bois

  


Les peuples de la forêt sont nés dans la sylve sauvage et primordiale qui jadis recouvrait les continents d'un maillage serré d'arbres, dans lequel nul humain n'aurait osé s'aventurer sans précautions. Car si les voyageurs et promeneurs qui s'égarent dans les bois n'en reviennent souvent pas, c'est parce qu'ils risquent d'y croiser à leurs dépens ces esprits de la nature, parfois bienveillants, parfois hostiles.


Aouka

C'est un esprit de la forêt mais contrairement au Lechiï il ne dort pas l'hiver. D'aspect débonnaire avec son petit ventre rond, il adore pourtant fourvoyer les promeneurs égarés en répondant aux appels de tous les côtés à la fois. Mais avec un peu d'attention il est tout à fait possible de distinguer l'ami qui vous appelle de l'imposteur qui veut vous perdre.


Ar Ioten

Ces esprits peuvent prendre l'aspect de végétaux. Marcher sur Ar Ioten emprisonne le promeneur dans un cercle infranchissable et fou toute la nuit durant.


Biergentrolds

Esprits des bois et des monts.


Boli-Bochka

Esprit de la forêt qui habite là où il y a beaucoup de baies. Grosse tête, longs bras, maladroit, vêtu de loques, nez pointu, yeux rusés. Le Boli-Bochka peut demander de l'aide pour retrouver son sac, son panier ou autre chose. Il ne faut pas l'écouter même s'il insiste beaucoup, sinon il vous sautera sur le cou et vous baladera dans la forêt jusqu'à vous donner un mal de tête.


Botruc

Le Botruc est une petite créature de 20 centimètres de hauteur maximum, aux yeux marrons, munie de longs doigts pointus, deux à chaque main, et dont l'apparence semblable à un mélange d'écorces et de brindilles, l'aide à se camoufler dans son environnement naturel. Ce gardien des arbres se nourrit principalement de cloportes et d'œufs de Fée lorsqu'il peut s'en procurer. Présent essentiellement dans l'ouest de l'Angleterre, le sud de l'Allemagne et dans les pays scandinaves, le Botruc est le gardien de l'arbre dans lequel il vit et sa présence assure un bois de qualité pour la fabrication des baguettes magiques. Les doigts aiguisés du Botruc apparaissent d'abord comme un outil aussi utile que le bec du pic-vert pour extirper la nourriture des creux du bois, mais ils servent aussi d'arme très efficace contre les yeux d'un ennemi. Habituellement paisible, le Botruc peut attaquer un humain s'il est menacé ; cela comprend aussi bien les agressions faites à son arbre qu'à lui-même. Un sorcier ou une sorcière souhaitant prélever du bois sur un arbre habité par un Botruc doit lui présenter son met favori pour l'occuper un moment.
Autres noms : Bowtruckle


Couzzietti

Il est doté de fortes mâchoires, d'arcades sourcilières proéminentes, d'un front fuyant, velu, il ressemble à un primate de part sa morphologie. Il mesure 18 centimètres, ne porte aucun vêtement et vit dans les Ardennes. Le Couzzietti est herbivore.


Ents ou Entes

Les Ents ("géant" en vieil anglais) sont les esprits de la forêt et font probablement partie des peuples les plus anciens de la Terre. Les Ents sont les plus grands et les plus forts des êtres naturels. Ils sont les gardiens de la forêt et leur rôle est de la protéger de créatures envahissantes. Cependant, avec l'avancée des hommes, les Ents ne subsistent plus que dans des forêts profondes. Les Ents ne prennent pas de décisions rapidement et sont assez lents, mais peuvent être de redoutable adversaire. En effet, doux de nature, les Ents peuvent agir inconsidérément lorsque leur colère est extrême.
C'est un peuple reclus qui n'est d'aucun parti, ne s'occupe jamais des autres et n'aime guère la compagnie, même celle de leur semblable. Ils vivent chacun de leur côté, ne se rencontrant qu'au grès de leur pérégrination. S'ils prennent plaisir à ces moments, ils quittent rapidement leur hôte pour reprendre leur vie d'ermite. Attention ! Le fait de ne pas vivre en communauté, n'empêche nullement les Ents d'être très solidaires les uns des autres. Qu'un soit attaqué et les autres accourront immédiatement pour le secourir. Donc prudence. Ne donnez jamais de coup de pied à un arbre sans vous être d'abord assuré que ce n'est pas un Ent.
L'aspect des Ents peut varier de manière considérable selon l'essence d'arbre à laquelle ils s'identifient. On peut néanmoins observer certaines constantes physiques, telles que la peau pareille à l'écorce, et la barbe ou chevelure semblables à des rameaux de branches broussailleuses. Leurs membres sont très durs et peuvent arracher la pierre ou l'acier. La peau d'un Ent est extrêmement dure, elle peut résister à tout sauf à de puissants coups de haches. Leurs yeux sont profonds, lents et solennels et à la fois pénétrants. Ils seraient comme deux énormes puits pleins de "siècles de souvenir et de lente réflexion" mais dont la surface reflèterait le présent. Les plus jeunes d'entre eux semblent présenter des caractéristiques moins végétales telles que de véritables lèvres. Mais ces détails disparaissent avec l'âge. Leur taille est généralement supérieure à cinq mètres. Leur durée de vie est de plusieurs millénaires.
La race des Ents est en voie d'extinction. Une des causes de ce phénomène est que par lassitude, oubli et amertume, ils retournent à leur forme d'arbres ensommeillés. Une autre raison est que contrairement aux Ents mâles, qui aiment les forêts, les Ents femelles préfèrent les champs et les arbres fruitiers. C'est pour cette raison qu'elles quittèrent les forêts et s'installèrent dans les champs où elles développèrent de sublimes jardins et y apprirent l'agriculture aux Hommes. Cependant, la distance d'avec les Ents mâles, rend leur rapprochement difficile et le maintien de la race. En effet sans elles, les Ents mâles ne peuvent plus produire d'Entures, leurs enfants, et leur population décroît infailliblement.
La langue entique (ou entienne) est différente de toutes les autres : lente, sonore, répétitive et très nuancée, si bien que personne d'autre qu'eux-mêmes ne peut la parler. Dans les temps anciens, il est dit que les Elfes apprirent aux Ents à parler leur langue afin de pouvoir communiquer avec eux. Les Ents, très doués dans l'apprentissage de toute langue.
Bien qu'étant les plus anciens êtres doués de parole, les Ents étaient encore plongés dans le sommeil lorsque les Elfes apparurent. Ce sont ces derniers qui leur inspirèrent l'envie d'être mobiles. Il semble que depuis lors il y ait une réelle amitié entre ces deux peuples. Sans doute est-ce dû au fait que les Elfes, et notamment les Elfes sylvains, sont très respectueux envers la nature.
Les Ents ont des maisons dans lesquelles de petits êtres peuvent vivre. Chaque maison possède une fontaine d'eau si pure qu'elle permet de faire un breuvage pour grandir. Ces maisons sont généralement de vastes cavernes. Ainsi si vous voyez un tumulus dans une forêt, soyez prudent. Il peut s'agir d'une sépulture celte comme de la demeure d'un Ent.


Homme vert

Créature faite de feuillage, dispersant bonne fortune et fertilité. L'Homme Vert récompense généreusement les gentils.


Lessavki

Les Lessavkes (Lessavki) sont les enfants du Lechiï et de la Kikimora. Elles sont petites, grise, vivent dans les feuilles tombées des arbres, dorment en hiver et s'éveillent de l'été à la mi-automne. Pendant leur réveil, elles s'agitent beaucoup, font du bruit, dansent, font voleter les feuilles, jettent des toiles d'araignées et de la poussière sur les passants.


Listine

Esprit vieux et aveugle, chef des Lessavki, époux de Listina. Ces deux-là sont moins agités que les Lessavki, ils restent tranquillement assis sur un tas de feuilles mortes, près d'une souche ou dans un ravin, en ordonnant à leur peuple quand et comment faire du bruit.


Mokhovoi

Petite créature verte ou brune, esprit de la mousse. C'est le plus petit des esprits de la forêt. Il punit ceux qui ramassent des baies hors saison, se nourrit de plantes, obéit au Lechiï et s'amuse à faire perdre aux gens leur chemin dans la forêt. Il lui arrive parfois de prendre l'apparence d'un cochon ou d'un mouton. Les méthodes de protection sont les mêmes que contre le Lechiï.
Autres noms : Mokhovik


Processionnaire

Le Processionnaire mesure 22 centimètres. C'est une belle chenille, bariolée (bleu azur, pourpre, mauve) et duveteuse. Un minuscule visage de lutin encapuchonné d'une membrane orangée, deux bras et deux jambes de nymphe lui sortent du milieu du corps. Il vit en solitaire dans les forêts profondes, prés des marécages, et, mange des feuilles et des bougeons.


Sibara

55 à 65 centimètres, jadis de taille normale, le Sibara est devenu une sorte de momie vivante : les cheveux roux, sans nez, ni lèvres, les yeux enfoncés, bref, une tête de mort et un corps de squelette recouvert çà et là de peau. Son bonnet de fourrure est piqué de poignards, il est vêtu de haillons, de hautes guêtres liées aux mollets par des lacets. Il vit sur les vieilles crêtes du massif ardennais. Il chasse le gibier, fait son pain de fougère et mange du fromage.


Sicska

Esprit protéiforme de la forêt d'origine slave.


Skows

Esprits des bois et des monts.


Sylvains

Les Sylvains sont des esprits hantant les forêts et les bordures de champs, à la recherche de filles et de femmes à posséder. Ils portent des couronnes en branches de cyprès, de pin ou de lierre et sont munis d'une serpe.


Unisus

L'Unisus est le fruit de l'union entre une Licorne et un cheval ailé. Il possède une corne et des ailes. Il est souvent dénommé "Licorne ailée". L'Unisus pond un œuf tous les 10 ans. Il vit dans les forêts mais préfère les plantes hautes.

 
Retour page précédente
© Décembre 2013
Créer un site avec WebSelf