Créatures des montagnes et des collines

 


Les peuples des collines sont les plus malicieux de tous les peuples. Ils sont présents sous toutes les latitudes. Avec le temps, bon nombre d'entre eux se sont sédentarisés dans les maisons des hommes, auxquels ils rendent de multiples services domestiques, mais à qui ils jouent également de vilains tours lorsqu'on les ignore.


Drac

Esprit facétieux, subtil, insaisissable. Il a le don de la métamorphose et peut ainsi apparaître aux yeux des hommes sous la forme d'un animal pour leur jouer un vilain tour. Le jour, il dort dans les bois ou les landes, sur des coussins de fleurs de bruyères, et, quand la nuit est tombée, il part à la recherche d'une âme à tourmenter !


Khoziaika Mednoi Gory

Personnage d'Oural, esprit qui règne sur les montagnes et les minerais. Elle est capable de faire apparaître et disparaître les filons d'or et les pierres précieuses, provoquer des éboulements dans les mines, ouvrir ou fermer des passages. Elle n'aime pas les gens bêtes et surtout injustes et aide ceux qui savent travailler les pierres. Elle se présente comme une jeune et belle femme vêtue de vert. Mais elle peut aussi se métamorphoser en animal.


Korils

Habitants des landes, sont ainsi nommés car ils dansent toute la nuit au clair de lune. On entend parfois dans les campagnes, le martèlement de leurs pieds cornus mêlé à leurs éclats de rire. Le refrain des chants, qui accompagnent les danses est constitué par la répétition des cinq premiers jours de la semaine : lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi…Malheur au voyageur qui prononcerait les deux derniers jours : il serait traîné à travers les flaques d'eau et les ronces !


Sangre

Habitant des collines.


Servan

Les Servants sont des Lutons domestiques des montagnes que l'on trouve essentiellement dans la Valais suisse, les Alpes, l'Italie du nord et dans les Pyrénées basques.
De 25 à 35 centimètres, ils sont jolis, bien proportionnés, alertes et souriants, les cheveux blonds bouclés, le teint basané, les dents blanches et les oreilles pointues. Ils portent chemise verte, gilet brode de motifs floraux, courte culotte de peau et Pelisse de brique en hiver, un bonnet tricoté ou un chapeau tyrolien sur une culotte rouge ou noire des paysans suisses. Le Servan fait son nid dans le grenier à foin, une vieille souche creusée ou sous une roche qui l'abrite du vent. Il partage trois semaines par an, en mai, le foyer des gracieuses Fées de l'alpage. Il aime ce qu'on lui donne, il n'est pas difficile. Il se contente de soupe, de pain et de fromage, de beurre et de lait et, trouve son dessert dans la montagne. Il est gai, sociable, gentiment espiègle. Ce sont des Génies domestiques qui descendent des Sulèves ou Drolles. Ils sont nés d'un Coquatrix. Ils s'occupent des vaches et conduisent les troupeaux, notamment dans les pâturages de haute altitude. Ils ont le pouvoir de métamorphoser en brebis ou en chien. En échange de leurs services, ils demandent un verre de lait. Mais ne les tromper pas, car ils seront se venger. Si vous voulez vous débarrasser du Servan, sachez qu'il craint le fer et les pierres trouées. D'autre part, si vous placez un bol rempli de grain de riz près de la cheminée, le Servan sera obligé de compter un à un les grains. Cette corvée fastidieuse terminée, il se jurera de ne jamais remettre les pieds en ces lieux. Les Servans sont les ennemis des méchants esprits de la montagne à qui ils échappent toujours grâce à leur talent de grimpeur et à la complicité des bêtes.
Autres noms : Servans, Sarvans, Chervans, Serveins, Folatons, Foulta, Napfhans, Plâtre, Pâtre, Jeannot, Jean de la Bolieta, Serfous, Persevay.


Sibara

De 55 à 65 centimètres, mais jadis de taille normale, Le Sibara est devenu une sorte de momie vivante. Il a les cheveux roux, sans nez, ni lèvres, les yeux enfoncés, bref, une tête de mort et un corps de squelette recouvert çà et là de peau. Son bonnet de fourrure est piqué de poignards, il est vêtu de haillons, de hautes guêtres liées aux mollets par des lacets. Il vit sur les vieilles crêtes du massif ardennais. Il chasse le gibier, fait son pain de fougère et mange du fromage.


Sotre

60 centimètres, étique et malgracieux, nez très long et pointu, cheveux et barbe en broussailles, œil clair, pieds nus, longs et plats, plantes cornées, chevilles en ergots, fort robuste malgré sa maigreur, bouche sans lèvres, fendue d'une oreille à l'autre. Tel est le Sotre. Il se montre tantôt vêtu uniquement d'une houppelande rouge et d'un haut bonnet noir, tantôt d'une houppelande noire et d'un haut bonnet rouge, Un collier de champignons séchés autour du cou. Il habite d'anciennes galeries de blaireaux sur les lieux les plus élevés des Vosges, à proximité des chalets et des fermes. Il dévore le contenu des armoires et des garde-manger et est grand amateur de champignons, de lait et de potée. Le Sotre dort, mange, s'amuse beaucoup et chante des tas de mélodies incompréhensibles à l'oreille humaine, qu'il connaît sans les avoir apprises.
Autres noms : Sôtre


Wilde Frauen

Les Wilde Frauen d'Allemagne semblent être liées d'une quelconque manière aux Elfes. Ces femmes magnifiques ont de long cheveux et vivent à l'intérieur des Wunderberg (ou Underberg), une haute montagne près de Salzburg. On croit qu'à l'intérieur des Wunderberg se trouvent des sources d'eau, des jardins, des palais et des endroits sacrés dédiés ces Femmes Sauvages. Personne n'a jamais vu d'hommes les y accompagner. En magie, les femmes devaient faire appel à elles afin de devenir indépendantes ou pour atteindre leurs buts, objectifs, rêves, aspirations.
Appelées aussi Femmes Sauvages.

 
Retour page précédente
© Décembre 2013
Créer un site avec WebSelf