Anna Koldings

Anna (Ane ou Anne) Koldings (morte 1590) était une présumée sorcière danoise. Elle était un des principaux suspects dans le procès en sorcellerie de Copenhague durant l'été 1590.

En hiver 1589, la Princesse Anne du Danemark partit pour épouser le roi James VI d'Ecosse. En route une tempête épouvantable surgit, qui faillit couler le bateau. Décision fut prise alors que le mariage aurait lieu en Norvège.

Les autorités examinèrent la cause de la tempête et accusèrent le ministre des Finances, Christoffer Valkendorff, d'avoir équipé la flotte si mal qu'il était capable pour elle de résister à la tempête. Il s’en défendit en prétendant que la tempête avait été causée par des sorcières de la maison de Karen le Tisserand, qui avaient envoyé de petits démons pour agripper aux quilles des bateaux et créer la tempête. Contre pareilles vilénies, le ministre des Finances s'est battu en vain mais sans succès. Karen fut alors arrêtée en juillet et convaincue d’avoir provoqué la tempête assistée d'autres femmes, qu'elle nomma, dont Anna Koldings.

Sous la torture, Koldings nomma cinq autres femmes participant à des réunions chez Karen, où elles avaient provoqué la tempête en envoyant de petits diables sur les quilles du bateau de la princesse. Elle reçut plusieurs visites pendant son emprisonnement et avoua ses méfaits à deux prêtres et trois visiteurs féminins. On la considéra comme une sorcière très dangereuse et la surnomma "la Mère du Diable". Parmi les femmes qu’elle nomma comme des sorcières étaient Malin, la femme du bourgmestre de Copenhague et Margrethe Jakob Skrivers, que le mari a sans succès essayé de défendre. Ils furent tous arrêtés.

Anne Koldings fut jugée coupable et condamnée au bûcher. Deux autres femmes ont été brûlées à Kronborg à Copenhague pendant ce même procès.

Source : Wikipedia

 

Kolgrim

Kolgrim, aussi orthographié Kollgrim ou Kolgrimr, (d. 1407 à Gardar, àGroenland) fut brûlé au Groenland pour sorcellerie et amant d'une femme mariée.

En 1406, un bateau marchand norvégien arriva au vieux Eastern Settlement au Groenland et y resta pendant quatre ans. Deux des passagers étaient le marchand Torgrim Sölvesson et sa femme Steinunn Ravnsdotter. En 1407, Steinunn tomba amoureuse de Kolgrim et abandonne Torgrim.

Torgrim accusa Kolgrim de sorcellerie. L’accusation fut présentée au lagmannen, puis devant un jury de 12 membres.

Au procès à Gardar, les témoins avancèrent que la loi norvégienne contre la sorcellerie devait être appliquée et il fut dit que : "Kolgrim l’a attirée par utilisation de magie", en chantant de la magie et du galdr jusqu'à ce qu'elle s’allonge avec lui.

On considéra très mauvais qu'elle soit tombée amoureuse de lui, comme s’il avait "volé" son âme et non seulement son corps. Kolgrim fut jugé coupable de sorcellerie et fut condamné au bûcher sur la place de Gardar.

Après son exécution, Steinunn perdit la raison et mourut peu après.

Source : Wikipedia (en)

 

Anne Mogensdatter Løset

Anne Mogensdatter Løset (morte 1679) fut reconnue coupable et exécutée pour sorcellerie.

Elle était probablement née à Sunnmøre et fut exécutée à Rovde en décembre 1679. Plusieurs témoins la tinrent responsable de leur condition de santé malheureuse. Anne Løset nia longtemps toutes les accusations. Sous la pression de l’église, elle plaida finalement coupable et avoua tout, y compris une Messe de Noël avec Satan à Dovrefjell en 1678. Dans le district de Sunnmøre un total de 19 procès de sorcières eurent lieu au 17ème siècle ; ces procès ont faits l’objet des rapports.

Source : Wikipedia (en)

 

Anne Pedersdotter

Anne Pedersdotter (morte le 7 avril 1590) fut accusée et brûlée pour sorcellerie. Son cas est un des plus documentés des nombreux procès de sorcière en Norvège dans les 16ème et 17ème siècles. Avec Lisbeth Nypan, elle fut peut-être la victime la plus célèbre de l'accusation en Norvège.

Anne Pedersdotter naît dans la ville de Trondheim et était la fille et aussi la sœur d’un fonctionnaire  Sören Pedersson. En 1552, elle épousa Absalon Pedersson Beyer, un ecclésiastique Luthérien et un professeur en théologie de la ville de Bergen où ils vécurent.

En 1575, Anne fut accusée d'avoir tué l'oncle de son mari, l'Évêque Gjeble Pedersson, par la sorcellerie pour que son mari devienne évêque. Elle fut relaxée grâce aux relations de son mari, quand il a réussi à l'obtenir le pardon du Roi du Danemark. L'année suivante, elle devint une veuve riche, libérée d'impôts par le roi, mais une nouvelle fois accusée de sorcellerie. Elle vécut isolée et elle réagit avec hostilité en se disputant avec les gens et, les rumeurs devinrent de plus mauvaises et plus mauvaises au fil des années.

En mars 1590, elle fut finalement accusée une deuxième fois. Elle refusa de se présenter au procès et y fut amenée par la force. Pendant le procès, elle fut accusée d'avoir assassiné six personnes en les rendant malade par magie. Les témoins étaient des amis et des voisins et sa femme de chambre Elina qui l'accusa de l'avoir utilisée comme cheval de selle au Sabbat où les sorcières avaient planifié de brûler la ville comme d'autres indiquèrent qu’ils l'avaient vue en présence de démons.

Pendant le procès, Anne montra « de la volonté, de la clairvoyance et de l'habileté ». Sur l'accusation d'avoir tué un enfant, elle répondit : "beaucoup d'enfants meurent dans la ville, je ne les ai pas tous tués ". Malgré les protestations de quelques ministres du clergé de Bergen, elle fut condamnée à mort. En Norvège, les sorcières étaient brûlées vives ; ce qui fut le cas d’Anne. Sur la route la menant au bûcher, elle cria plusieurs fois son innocence mais fut quand même brûlée vive le 7 avril 1590.

Son cas est considéré comme le point de départ des nombreux procès de sorcière en Norvège au 17ème siècle, particulièrement à Finnmark en 1621.

En 2002, un mémorial appelé la Pierre des Sorcières a été érigée sur la place du bûcher dans le voisinage de Nordnes de Bergen comme monument aux victimes des procès de sorcière en Norvège. L'inscription nomme 350 personnes mortes brûlées, victimes d'erreur jusdiciaire entre 1550 et 1700.

Source : Wikipedia (en)

 
Retour page précédente
© Décembre 2013
Créer un site avec WebSelf