Aspects et particularités physiologiques des Dragons

 

Le Dragon (Drago) est un reptile à sang chaud capable de s'adapter aux différents climats de son vaste habitat et de maintenir ses activités la nuit comme le jour durant l'année entière.

Ils vivent plusieurs centaines voire plusieurs milliers d'années. Ils peuvent néanmoins mourir comme toutes autres créatures.

Le Dragon peut parler. Sa langue, imprononçable par les humains, est commune à toutes les espèces de Dragons. Toutefois le Dragon n'éprouve aucune difficulté à apprendre et à s'exprimer correctement en latin ou dans le dialecte de la région où il vit.

 

La Classification

Beaucoup peuvent se demander dans quelle classe les Dragons peuvent être catégorisés. Les Dragons ne peuvent pas être considérés comme des reptiles car ils sont actifs et ont le sang chaud, et non plus comme des mammifères car ils pondent des œufs et ne produisent pas de lait et, encore moins comme des oiseaux car ils possèdent des écailles ainsi que six membres.

- Oiseaux : pondent des œufs

- Reptiles : pondent des œufs, ont des écailles

- Inconnue : six membres (2 paires de jambes/bras, une paire d'ailes)

 

Les écailles

Le corps du Dragon est complètement recouvert d'écailles résistantes et brillantes. Seule exception en ce domaine, le Dragon de Terre (ou Dragon Commun), ne possède pas cette armure sur le cou ou l'estomac. Les écailles sont pentagonales, formées comme une larme, avec deux longs côtés, deux très courts et un tout petit côté attaché à sa peau. Dans leurs positions normales les écailles se chevauchent pour permettre une parfaite liberté de mouvements. La substance des écailles est riche en minéraux ; c'est ce qui détermine la dureté et la couleur de l'écaille du Dragon. Les Dragons n'ont pas besoin de perdre et de renouveler leur peau comme la plupart des autres reptiles. Leur ventre est la partie la plus fragile de leur anatomie et c'est là leur point faible.

 

Le squelette

Le Dragon est la plus grande créature volante connue. Pour maintenir son énorme corps dans les airs, sa structure physique doit être différente des autres reptiles. Les os de ses ailes s'attachent à ses omoplates lesquelles supportent les muscles puissants des ailes. Ils requièrent un extraordinaire système d'articulations inconnu chez d'autres espèces. Il possède une très grande mâchoire lui offrant ainsi la possibilité de tuer ses ennemis d'un coup en leur brisant les os. Il possède également deux types de dents puisqu'il est omnivore. Les canines et les incisives du Dragon sont longues et coupantes comme des lames de rasoir. Ses molaires, quant à elles, mâchent la nourriture au lieu de l'avaler tout rond.

 

Le système musculaire

Les Dragons ne courent pas car les muscles de leurs jambes et de leurs bras ne sont pas développés dans ce sens. Ceci ne signifie pas qu'ils ne peuvent pas marcher mais seulement qu'ils ne peuvent pas atteindre de grande vitesse au sol.

 

Les Ailes et le Vol

Les ailes d'un Dragon sont basées sur le principe de bras articulés c'est à dire qu'elles sont constituées d'un pouce et de quatre doigts très allongés, le tout relié par une membrane comme on peut en observer chez les chauves-souris.

 

La gestation

Le système reproducteur de ces créatures est interne, cela signifie qu'il est difficile de déterminer si ce Dragon est un mâle ou une femelle. Les Dragons pondent des œufs et ces derniers sont protégés par une coquille dure qui, avec du temps, s'affaiblira pour laisser le Dragonnet casser sa coquille plus facilement. Leur incubation peut durer plusieurs dizaines d'années et ils doivent être maintenus à une température supérieure à 100ºC.

 

Le feu

Les Dragons sont craints pour leur feu. Loin d'être le produit de la magie, ce souffle a plusieurs explications toutes scientifiques, selon la race :

- Les Dragons, contrairement aux humains et aux autres animaux, emmagasinent le méthane issu de la digestion. Cette poche de gaz a la particularité, au contact d'un produit d'origine organique (que certains appellent "essence de feu") secrété par des glandes situées dans les naseaux, de s'enflammer. Ainsi quand le Dragon crache son feu, il éjecte du gaz et de l'essence de feu, qui, entrant en contact, produisent une flamme conduite par un souffle puissant. Certains autres broient des pierres phosphoriques qui produisent un gaz inflammable au contact de l'acide gastrique. Ce gaz est ensuite expulsé et s'enflamme au contact de l'oxygène de l'air.

- Certains Dragons crachent de l'eau plutôt que du feu.

- Certains autres crachent un cône de froid. Ceci réside dans la nourriture que le Dragon ingère. La décomposition de la nourriture dans l'estomac produit de l'azote. Ce gaz est ensuite compressé par des muscles, pareil au système de réfrigération. Quand un Dragon a besoin de geler un adversaire, l'azote fortement comprimé, qui a presque atteint l'état liquide, est relâché et décompresse à une vitesse inimaginable donnant un souffle à -100ºC.

- D'autres sont des cracheurs d'acide tel que de l'acide chlorhydrique que le Dragon crache quand il attaque.

 
Retour page précédente
© Décembre 2013
Créer un site avec WebSelf